Reconnecter avec la nature sur le lieu de travail, une solution au stress urbain

Mis à jour : juin 25


Aujourd’hui, une part importante de la population évolue en milieu urbain et se trouve déconnectée de la nature comme jamais auparavant.

  • En 1800 a peine 2% de la population mondiale vivant dans une zone urbaine

  • En 2000 c'est 50% de la population mondiale qui se regroupe dans ces zones

  • En 2015, 75% de la population suisse vit en ville plutôt qu'en campagne

Dans de nombreux pays d’Europe, il a été établi que la vue de paysages urbains n’a aucun effet positif voire peut avoir un impact négatif sur la santé dans certains cas.

En revanche, des scènes représentant des éléments de la nature, comme des arbres ou des lacs, sont reconnues pour avoir des effets bénéfiques sur le bien-être des personnes et améliorer à long terme leur santé. De plus, ce sont souvent les milieux naturels que les personnes trouvent particulièrement attrayants et plaisants d’un point de vue esthétique !

D'ailleurs, amener la nature sur le lieu de travail permet de créer des espaces de travail agréables, développant le bien-être et la productivité des collaborateurs.

Plusieurs auteurs parlent de ce besoin de reconnexion entre l'individu et la nature.

Vue sur le lac Léman, photo par Alexis Gugler

Voici quelques extraits choisis par notre psychologue Laura Hagenbuch, passionnée d'échopsychologie.

Michel Maxime Egger dans son livre “Echopsychologie – retrouver notre lien avec la Terre”

La santé de l'être humain et celle de la Terre dépendent l'une de l'autre. Une nouvelle alliance est donc nécessaire entre l'écologie et la psychologie.

"On ne pourra pas guérir la Terre sans soigner l’âme humaine. En réponse à la crise écologique, l’écopsychologie va à la racine des problèmes en explorant les interrelations complexes entre la nature et la psyché humaine."

Carl Gustav Jung dans son livre "L'âme de la nature"

L'individu a besoin d'être reconnecté avec la nature car cette cassure expliquerait la course au matérialisme, les guerres et la destruction de la planète.

"La psyché n’est pas quelque chose de distinct de la nature vivante, écrivait-il. Elle est l’aspect psychique de la nature vivante. Elle est même l’aspect psychique de la matière."

Robert Greenway ajoute que “sans intimité avec la nature, l'être humain devient malade”.

Cette déconnexion provoque une obsession de besoins et de désirs matériels pour combler un manque, ce qui peut engendrer à son tour une forme de stress, des addictions ou d'autres problèmes psychologiques en tous genres. Le fait de se retrouver le plus souvent possible dans la nature est bénéfique car nous amène à se recentrer sur soi-même et être plus serein.

Un mieux-être est possible de cette manière.

D'ailleurs, la simple présence d’éléments naturels dans l’environnement de travail contribue à diminuer les effets négatifs du stress et a un impact positif sur le bien-être.

Aussi, qui ne s'est jamais senti mieux après une petite balade en forêt ?

N'hésitez pas à nous contacter pour un premier rendez-vous, et faire par vous même l'expérience Walk2Talk !

#nature #psychologie #écopsychologie #littérature #urbanisation #travail #bienêtre #stress #équilibre #santé #santémentale #bonheur #reconnexion #jung

Walk2Talk Sàrl

Consultations psychologiques en plein air à Lausanne, Genève, Vevey et Fribourg depuis 2016

  • Facebook Basic Square

Rejoignez-nous !