Une balade en pleine conscience

Mis à jour : juin 26

Mindfullness thérapie


Pratiquer la "mindfullness", la pleine conscience, en marchant est une occasion de devenir conscients que nos pensées sont probablement ailleurs, dans le passé, dans le futur.

Vous le savez peut-être déjà, la pleine conscience a d’abord été définie par Jon Kabat-Zinn comme étant "le fait d’être attentif d’une manière particulière, de façon intentionnelle, dans le moment présent et sans jugement".


Comment fonctionne la mindfullness, ou pleine conscience ?

C’est une occasion de prendre conscience de ce qui se passe en nous physiquement et mentalement, dans un corps qui marche, qui respire.

En prenant conscience de « nous » dans le présent, nous sommes incités à ralentir, à ouvrir les yeux un peu plus sur ce qui nous entoure. Nous voyons d’autres choses, autrement que d’habitude. Notre cerveau peu ralentir aussi, et cela fait du bien.

Par ailleurs, la nature est intrinsèquement liée à notre bien-être. Nous avons en effet besoin de celle-ci pour être et nous sentir connecté. Nous sommes fondamentalement entremêlé avec le monde qui nous entoure.

Chemin de forêt

Quels avantages à marcher en pleine conscience ?

En cumulant la pleine conscience en marchant ET en milieu naturel, les bienfaits de cette pratique sont démultipliés !

Pour ne lister que quelques avantages, cela facilite la gestion des émotions, améliore la qualité de l’attention, du sommeil, la fonction cardiaque, atténue les douleurs chroniques, les ruminations anxieuses, les cycles dépressifs, le stress, les problèmes de peau, renforce le système immunitaire, le bien-être subjectif, et j’en passe…

Mais surtout, la pleine conscience en nature permet de se reconnecter à soi-même, aux autres, à l’environnement et amène de nouvelles perspectives et points de vue dans tous les aspects de la vie.


Comment pratiquer la pleine conscience en plein air ?

D’un point de vue pratique, voilà comment s’y prendre :


1. Utilisez vos sens, afin de ne pas être submergé par vos pensées durant une marche dans la nature, en les alternant :

  • La vue : Regardez attentivement ce qui vous entoure (les feuilles des arbres, les petits cailloux, les oiseaux), que ce soit de près ou de loin

  • L’ouïe : Écoutez les sons, même les plus discrets (le son des oiseaux, du vent)

  • Le toucher : que ressentez-vous sur votre peau ? La brise sur votre visage ?

  • L’odorat : sentez les multiples odeurs qui vous accompagnent, l’odeur des sapins, de la pluie, etc.

2. Ressentez également la marche en elle-même. Le mouvement de vos bras qui se balancent, le rythme de vos pieds, et de votre corps en entier, votre respiration. Adoptez une vitesse de marche qui vous convient.

3. Respirez amplement tout au long l’exercice, en observant simplement sans juger et en faisant des petites pauses.

4. Soyez bienveillant envers vous-même, et reconnaissant de cette terre qui accompagne vos pas, sous vos pieds.

Un bien-être garanti après quelques minutes seulement et qui vous accompagnera tout au long de la journée !

Finalement, l’occasion de marcher, de se déplacer, se présente souvent plusieurs fois dans la journée, même si ce n’est pas toujours en pleine nature. Ce sont des occasions de faire des « mini-break » pour se recentrer sur soi, être présent, et ralentir notre rythme physique et psychologique.


Walk2Talk Sàrl

Consultations psychologiques en plein air à Lausanne, Genève, Vevey et Fribourg depuis 2016

  • Facebook Basic Square

Rejoignez-nous !