A NOUS, LA LIBERTE!


Un moine, un philosophe et un psychiatre nous racontent comment nous libérer de nos automatismes, de nos peurs et de nos dépendances. Plus précisément, il s'agit de Christophe André, Alexandre Jollien et Matthieu Ricard et ils nous parlent des bienfaits du contact avec la nature.

Comment progresser vers la liberté intérieure, celle qui nous permet d'aborder sereinement les hauts et les bas de l'existence et de nous affranchir des causes de la souffrance ? Dès l'enfance, nous sommes entravés par les peurs, les préjugés et mille et un conditionnements qui nous empêchent d'être heureux. Se lancer dans l'aventure de la liberté intérieure, c'est défaire un à un tous ces barreaux, ceux que nous avons forgés nous-mêmes et ceux que la société de la performance, de la consommation et de la compétition nous impose.

Comment la nature peut-elle nous aider ?

Deux extraits choisis :

"Pourquoi la marche, qui est une activité bénéfique, est-elle encore plus bénéfique en milieu naturel, alors que l’effort physique accompli est le même? Parce que dans la nature (…) notre esprit peut vivre sa vie, tranquille: libre de réfléchir, de vagabonder, d’imaginer.

Dans un environnement urbain ou artificiel, il existe des dispositifs délibérément conçus pour capter notre attention. Soit pour nous protéger (signaux sonores des passages piétons, klaxons), soit pour nous piéger (publicités). Nous ne sommes plus dans l'intériorité, mais dans la réactivité, plus dans la liberté, mais dans la servitude » (Christophe André)

« Observer la nature de près, constater le jeu de l’interdépendance de la biosphère, observer comment les plantes et les animaux réussissent à survivre, à s’associer, à coopérer ou à être en compétition, à évoluer, à se régénérer, est aussi une forme d’apprentissage précieuse pour trouver des solutions à nombre de problèmes que l’on rencontre dans l’existence, ce qui n’est pas le cas dans l‘univers figé des constructions urbaines » (Matthieu Ricard)

Les conseils des spécialistes

Christophe André

  • Lors de la pause déjeuner, plusieurs fois par semaine, mieux vaut prendre le temps d’aller marcher dans un parc que s’enfermer dans un bistrot bondé et bruyant (on peut toujours manger un en-cas assis sur un banc en pleine conscience)

  • Lors des pauses au travail, surtout pas d’écrans « pour se changer les idées ». On se lève, on s’étire, on va à la fenêtre respirer lentement en regardant le ciel, les nuages

Alexandre Jollien

  • Coup d’oeil sur notre lieu de vie: qu’est-ce qui encombre mon logis? Qu’est-ce qui m’est utile, qui me nourrit véritablement ? A quoi bon entasser si je ne sais pas jouir de tout ce que je reçois quotidiennement?

  • Explorons avec reconnaissance chaque recoin de notre lieu de vie, veillons avec respect et bienveillance sur notre habitat naturel

Matthieu Ricard

  • Cette oasis peut être tout simplement chez soi: s’isoler pendant une vingtaine de minutes

  • Mettre à profit le temps dans les transports en commun pour se recueillir ou méditer en fermant les yeux

  • Si l’on doit marcher tous les jours quinze minutes dans la rue, essayer de maintenir une présence à l’espace que l’on traverse au lieur d’avoir l’esprit ailleurs


30 vues

Walk2Talk Sàrl

Route de Taillepied 32

1095 Lutry

  • Facebook Basic Square

Rejoignez-nous !

© 2020 Walk2Talk Sàrl

Questions fréquentes

Walk2Talk France

Liens utiles

Jobs