Please reload

Posts Récents

Merci, Mère nature !

November 22, 2018

Nathalie Gay, psychologue FSP, s'est plongée depuis quelques temps dans la lecture du livre "Nature & Therapy", de Michael Jordan. En ce mois de novembre, elle a eu envie de mettre en lumière deux « qualités » spécifiques aux environnements naturels pouvant influencer le processus thérapeutique.

 

La nature ne fait pas de politique !

Au contraire d’un cabinet de consultation empreint de la « présence » potentiellement intimidante du thérapeute ou de celle de l’institution, la nature n’appartient ni au thérapeute, ni au client. L’auteur souligne qu’il est justement peut-être plus aisé pour certaines personnes de s’ouvrir à autrui dans un environnement naturel perçu comme plus « démocratique », plus « neutre ».  

 

La nature comme un chirurgien de l’âme !

Les théories de l’attachement nous apprennent que notre capacité à réguler nos émotions dépend grandement de la qualité des liens avec nos proches dès notre plus jeune âge. Quand nous sommes emportés par nos émotions, la nature pourrait agir comme une « bonne mère » disponible, vivante et vibrante, mais moins menaçante et envahissante que d’autres types de relations dans notre entourage. Ce processus de « réparation » au contact de la nature aurait un effet bénéfique sur la régulation de nos émotions et sur la (re)-négociation de la proximité dans nos relations intimes.

Merci, Mère nature.

 

Jordan, Martin (2015). Nature and Therapy: understanding counselling and psychotherapy in outdoor spaces. Routlegde.

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous