Please reload

Posts Récents

Quand le cerveau répond au corps : le biofeedback

October 19, 2019

Nous savons que nos pensées et nos émotions ont un impact sur notre organisme et notre santé.

Et si l’inverse était également vrai ?

Pourrions-nous contrôler et modifier certaines de nos réponses physiologiques afin d’améliorer notre état physique et mental ? Dans cet article, nous allons voir que c’est possible grâce au « biofeedback », une technique qui s’allie à la technologie pour prendre conscience de nos réactions corporelles et agir sur celles-ci.

 

Le biofeedback c’est quoi ?

Aussi appelé « bio-rétroaction » ou « rétroaction biologique », le biofeedback est un ensemble de techniques permettant d’apprendre à moduler certains processus physiologiques involontaires (comme le rythme cardiaque, la tension musculaire, ou la température corporelle) principalement impactés lorsque nous sommes stressés, à l’aide d’un appareil permettant de les monitorer en temps réel (un électrocardiogramme par exemple).

 

Comment ça marche ?

Lors d’un état de stress, notre système nerveux autonome et plus précisément le système sympathique, va mettre notre organisme en activité sans que nous puissions le diriger: le cœur se met à battre rapidement, la respiration s’accélère, les muscles se tendent et la transpiration va augmenter. À l’inverse, lorsque nous somme détendus, le rythme cardiaque est lent, nos muscles sont relâchés, et notre respiration est régulière.

Toutes ces réactions sont automatiques et il semblerait, d’un premier abord, que nous ne puissions pas les influencer. Pourtant, les techniques respiratoires ou de cohérence cardiaque issues de la relaxation nous permettent justement d’impacter ces réactions physiologiques automatiques et soumettent notre corps à des changements: ralentissement du rythme cardiaque, baisse de la tension artérielle, soulagement des tensions musculaires. Grâce à ces techniques spécifiques, nous pouvons donc passer d’un état de stress et d’agitation mentale à un état de détente physique et psychique.

 

 

 

Dans les années 70, avec les premières recherches sur le biofeedback, les chercheurs ont pu remarquer que lorsque les personnes apprenaient à se relaxer devant un appareil permettant de rendre compte des mesures physiologiques en temps réel, ils arrivaient à se détendre plus rapidement et pouvaient également apprendre à réguler leur rythme cardiaque.

 

Pour résumer, le biofeedback nous permet de prendre conscience en temps réel de nos réactions physiologiques automatiques grâce à l’appareil de mesure. En observant les informations instantanées et continues sur ces processus automatiques, nous pouvons donc créer une boucle de feedback positive sur les réactions de détente de notre corps : plus je me détends, plus mon rythme cardiaque diminue, plus je vois mon rythme cardiaque diminuer, plus je me détends et ainsi de suite.

 

Applications concrètes

Le biofeedback a prouvé son efficacité dans plusieurs domaines, par exemple contre les maux de tête (Mullally & al., 2008), l’anxiété (Banerjee & Argáez, 2017), les douleurs musculaires (Criado & al., 2016), ou encore les douleurs chroniques (Kubik & Biedrón, 2013).

 

Et si vous essayiez ?

Évidemment, le biofeedback requiert un certain équipement (ECG, EMG ou autre) dont nous ne disposons pas forcément et il n’est pas toujours facile d’en faire le test autrement que chez un thérapeute équipé. Mais, pour ceux qui disposent d’une montre connectée ou d’une application sur smartphone permettant de mesurer le rythme cardiaque, faites le test chez vous : mesurez votre fréquence cardiaque pendant que vous prenez plusieurs longues et lentes respirations … et observez les changements !

 

--------------------------------------

 

Bibliographie

 

Banerjee S, Argáez C. (2017). Neurofeedback and Biofeedback for Mood and Anxiety Disorders: A Review of Clinical Effectiveness and Guidelines. Ottawa (ON): Canadian Agency for Drugs and Technologies in Health.

 

Criado, L., de La Fuente, A., Heredia, M., Montero, J., Albaladejo, A., & Criado, J. M. (2016). Electromyographic biofeedback training for reducing muscle pain and tension on masseter and temporal muscles: A pilot study. Journal of clinical and experimental dentistry, 8(5), e571–e576.

 

Kubik, A., & Biedrón, A. (2013). Neurofeedback therapy in patients with acute and chronic pain syndromes--literature review and own experience. Przeglad lekarski, 70 7, 440-2.

 

Mullally, William & Hall, Kathryn & Goldstein, Richard. (2008). Efficacy of Biofeedback in the Treatment of Migraine and Tension Type Headaches. Pain physician. 12. 1005-11.

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous